Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Contrôle de l'organisation et contrôle des croyances

    Finalement, les personnes qui contrôlent l'organisation et les croyances d'une société, si elles s'entendent entre elles, dirigent cette dernière de manière stable.

    Dans l'ancien régime, l'organisation est contrôlée par le roi et les croyances par le clergé, de mèche bien entendu.




    Après la révolution française jusqu'à la 2nde guerre mondiale, l'époque moderne en somme, l'organisation était gérée par la république et les croyances par l'enseignement.

    Aujourd'hui, dans l'époque post moderne, l'organisation est gérée par les gouvernements avec un transition progressive pour une organisation prise en charge par les grands groupes, avec un contrôle des croyances assumé par les médias.




    Les crises politiques et sociales peuvent correspondre entre autres à des moments où les éléments de contrôle de l'organisation et des croyances sont en désaccord. Le passage de témoin d'une structure de contrôle (d'organisation ou de croyance) à une autre peut également correspondre à une telle crise, comme il est peut être en train de se passer aujourd'hui avec la transition du contrôle de l'organisation depuis l'état vers l'entreprise, ou plus précisément vers une cohabitation où l'état assure les infrastructures au service des entreprises (c'est d'ailleurs le sens de la clause du traité trans-atlantique proposant la mise en place de tribunaux pour punir les état qui auraient pris des décisions contrevenant au business d'une entreprise).