Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Idée #19 - La boîte morale

    Définition
    La morale est une boîte qui prend en entrée un fait, un geste, une action, une parole et qui renvoie une valeur dans [Bien...Mal].
    Dans un formalisme plus mathématique : Morale: E->F, avec E = {Fait, Geste, Action, Parole}, et F = [Bien...Mal]

    La construction de cette boîte dépend principalement de son éducation, de ses expériences d'une manière plus générale.  L'application de cette boîte sur un fait, un geste, une action, une parole, revient à exercer un jugement moral.

    Le diable et le bon dieu
    Le diable et le bon dieu sont deux valeurs particulières de la boîte morale (au moins dans notre espace culturel judéo-chrétien - son périmètre reste sujet à caution, et doit être défini plus avant - dans un autre post ?).

    On a les relations suivantes :
    Pour tout x de E, Morale(Dieu) > Morale (x).
    De la même manière, pour tout x de E, Morale(Diable) < Morale(x)

    Le diable et le bon dieu sont les valeurs limites du jugement moral. Elles sont nécessaires pour en définir l'échelle et l'utilisabilité. Une échelle infinie n'est pas exploitable, puisqu'elle ne permet pas la comparaison humaine (finie).

    Portée sociale de la boîte morale
    L'utilisation pratique de la boîte morale permet de mesurer l'adéquation d'un individu à son groupe.
    En effet, on doit reconnaître une utilité sociale au jugement moral.

    (inachevé)